Connaissez-vous Hadara, arrivé depuis peu dans nos rayons ?

Au premier coup d’œil, il rappelle forcément Seven Wonders, de par son thème, son design et son matériel. Mais ne vous y fiez pas, Hadara se démarque habilement de son cousin.🧐

Commençons par des bases connues : à la tête d’une civilisation, nous devons la développer durant 3 ères afin qu’elle éblouisse le monde entier. 🌟

Pour ce faire, une phase de pioche simultanée (!) débute : chaque joueur pioche 2 cartes de la couleur qu’il lui fait face (un système de roue change cette couleur à chaque tour), n’en conserve qu’une et l’utilise soit pour améliorer son jeu contre de l’or, ou au contraire à gagner de l’or en la recyclant.

À savoir que toute carte défaussée peut être récupérée plus tard par n’importe quel joueur en échange d’un peu d’or.

Les cartes acquises font progresser nos pistes de la couleur correspondante, ce qui augmente le score final et nous font respectivement gagner durant la partie : de l’or, des points de victoire supplémentaires (culturellement ou militairement) et de la nourriture augmentant la limite maximum de cartes constituant notre civilisation.

Les cartes violettes quant à elles n’ont pas de piste associée, mais vont apporter des bonus durant la partie.

Les phases de pioche se succèdent jusqu’à la fin de la 3ème ère: c’est le décompte final des points de victoire.

🔸Un jeu ultra-fluide (merci la phase de pioche simultanée), où il faut équilibrer un minimum sa civilisation tout en se concentrant sur l’aspect militaire ou culturel.
🔹Un jeu assez pacifique aussi car les joueurs ne s’agressent pas militairement durant le jeu, mais peuvent piquer des cartes de la défausse afin de contrecarrer les plans adverses.

🔸Hadara est facile à prendre en main : on ne s’y perd pas, malgré les multiples paramètres de son plateau de jeu à gérer.
💙Bref, un jeu facilement sortable pour 2 à 5 joueurs âgés de 10ans et plus pour des parties de 45 à 60mn.