Connaissez-vous Betrayal at house on the hill ?

Avec vos amis, vous partez explorer LA vieille maison en haut de la colline. Vous savez, celle qui est abandonnée depuis des lustres. On la dit hantée, marquée par de tragiques événements ; ça va être fun ! 😅😱

Incarnant des personnages typiques de série B horrifique, les joueurs explorent petit à petit la maison, faisant face à divers événements qu’ils doivent résoudre individuellement à coup de test de dés. Selon le résultat, on reçoit objets utiles, malédictions ou blessures.

Au fil de la partie, le jeu a de plus en plus de chance de basculer dans sa seconde phase : la trahison !
Un livret contenant 40 scénarios, détermine selon l’état du jeu, quel joueur devient un savant fou, un démon (etc…) et doit se dresser face au reste du groupe. 😈
Les deux nouveaux camps ainsi formés doivent résoudre différents objectifs pour remporter la partie. Le traître a évidemment le soutien des forces obscures de la maison.

Betrayal at house on the hill s’est forgé une solide réputation depuis 2004 ; sa traduction en français s’est faite longtemps attendre, c’est peu dire !
Reprenant les codes des films d’horreur, le jeu propose des règles limpides, une belle rejouabilité et surtout des parties drôles et chaotiques !
De quoi passer des soirées épiques entre 3 et 6 joueurs. 😎

Quel trailer badass pour ce grand jeu ! 😎

Ça y est, nous avons reçu les versions françaises D’Aftermath !
Familiers des très bons Histoires de Peluches et Comanautes, nous retrouvons avec plaisir le livre/plateau de jeu qui fait l’originalité de cette trilogie.

Incarnant une équipe de rongeurs variés🐭🐹, dans un monde post-apo où l’humanité s’est éteinte, nous devons remplir au cours d’une campagne narrative les objectifs personnels des membres de notre équipe, tout en subvenant aux besoins vitaux de notre colonie.
Au menu, une carte à explorer, des missions richement scénarisées, des décisions impactant le reste de la campagne, des équipements à récupérer, des combats tactiques et une colonie dont il faut s’occuper et améliorer. 🤩

Le matériel quant à lui est toujours impeccable, avec par exemple ses très belles figurines détaillées (contrairement au trailer, elles ne sont pas peintes).

Nous nous retrouvons avec le meilleur jeu de la série (même si Histoires de Peluches restera le préféré des amoureux des mignonnes histoires oniriques et des familles), nous garantissant d’excellents moments ludiques pour ces soirées estivales à venir.😄

Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ? Est-ce Superma… ah non, c’est un gobelin !

Flyn’ goblin, jeu d’ambiance et d’agilité à forte interaction pour 2 à 4 joueurs âgés de 8ans et plus, vous fait littéralement CATAPULTER vos fidèles troupes goblinoïdes.

Les joueurs, chacun munis d’une mini catapulte, projettent en même temps leurs gobelins au sein des enceintes du château en 3D, afin de récolter de l’or, des diamants (condition de victoire) ou pourquoi pas faire choir le roi humain (yark yark yark ! ) afin de récupérer un intéressant bonus.

Entre deux catapultages, l’or acquis permet d’augmenter ses fidèles gobelins casse-cou, d’investir dans un capitaine bien plus capable que ses subordonnés, ou bien d’investir dans des pillards gobelins experts en vol de diamant que l’on posera avec délicatesse sur les toits du château.

Les joueurs peuvent aussi assembler leur totem respectif pièce par pièce sur un des toits du château ; Une fois qu’il est achevé, c’est la victoire !

Mais pas si simple, car les nuées de gobelins s’écrasant sur le château peuvent évidemment faire tomber totems en construction ou pillards gobelins !

Très joli matériel dont le rangement est bien pensé : après la première installation, le jeu est facilement rangé car il ne faut démonter qu’un seul élément : la tour.

Flyn’ goblin garantie des parties rapides, fluides et fun, où dextérité, fourberie et un brin de stratégie vous mèneront à la victoire.

Nouvelle pépite de jeu d’ambiance coopératif pour 4 à 8 joueurs, Kosmopoli:t vous propose d’incarner pendant 6 courtes minutes l’équipe d’un restaurant préparant des spécialités culinaires du monde entier.

L’enjeu est de servir les bons menus aux bonnes tables dans le temps imparti afin d’obtenir le meilleur score possible. L’application bien pensée est indispensable pour y jouer.

Top chrono ! ⏱
Le/la serveur/se, casque sur les oreilles, écoute les commandes dictées par l’application ; La difficulté est que les plats sont prononcés, avec accent, dans leur langue d’origine.
Il faut ensuite transmettre oralement le nom du plat au maître d’hôtel : il y a risque de téléphone arabe, vous l’avez bien compris.
Véritable chef(fe) d’orchestre, le maître d’hôtel note toutes les infos et les communique aux cuistots, dont le nombre varie selon le nombre de joueurs.
Les cuistots, munis de listes de spécialités culinaire du monde entier, doivent retrouver le bon plat et la carte ingrédient correspondante, et les transmettre au maître d’hôtel. Ce dernier n’a plus qu’à associer le plat à la bonne table, et donner le tout au/à la serveur(se) qui s’empresse de valider sur l’application. S’il y a erreur, une pénalité est déduite du score final.
L’expérience ne s’arrête pas là, car suivant les scores et objectifs atteints, les parties suivantes évoluent : les tables deviennent plus nombreuses, des clients importants ou blagueurs passent commande et de nouvelles cartes sont déballées !

Kosmopoli:t est le jeu parfait pour souder une équipe en revivant l’adrénaline d’une cuisine gastronomique, avec une mise en place minime (il faut tout de même avoir de quoi utiliser l’application et des écouteurs) et du fun instantané ! Les parties s’enchaînent et l’appétit grandit !
À noter le rigoureux travail des auteurs pour trouver toutes ces spécialités et une volonté produire leur jeu localement. 👏