Plongeons-nous dans la Rome antique avec la nouvelle boîte « Concordia : Vénus », regroupant le jeu de base (rapidement devenu culte) et son extension « Vénus ».

Concordia est un jeu de planification mélangeant avec brio gestion de main, déplacement et gestion de ressources.
Le déroulement d’un tour est simplissime : On choisit une de nos cartes actions en main et on applique son effet.

Le jeu est en fait une course territoriale, où nous allons bâtir, produire et commercer ; et une course à l’achat de nouvelles cartes actions, étoffant évidemment notre éventail d’action, mais nous offrant surtout des manières de scorer.
Ces cartes actions sont affiliées à différents dieux, qui nous offrent de précieux point de victoire suivant notre richesse, nos colonies, etc… Plus nous collectionnons de carte du même dieu, plus ces points de victoire sont multipliés !

Un jeu simple à appréhender, mais pas si simple à maîtriser ! Car il faut bien gérer ses déplacements, le cycle de ses actions (on peut récupérer toutes nos actions utilisées en passant un tour), son argent, ses ressources et ses dieux. 😄

L’extension Vénus, quant à elle, ajoute un nouveau plateau de jeu recto verso, mais surtout un mode de jeu en équipe (jusqu’à 3 équipes de 2) absolument bien pensé avec ses règles modifiées!
À chaque carte action jouée, notre coéquipier applique aussi l’effet de la carte. Il faut donc bien observer les besoins et ressources de son binôme, afin d’optimiser les actions. Communications autorisées ou non, à vous le choix !

Nous avons dans cette boîte un super jeu individuel se jouant de 2 à 5, et sa superbe version en équipe pour 4 à 6 joueurs. Que demande le peuple? Panem et circenses… Manque plus que le pain alors. 😁😅

Connaissez-vous Hadara, arrivé depuis peu dans nos rayons ?

Au premier coup d’œil, il rappelle forcément Seven Wonders, de par son thème, son design et son matériel. Mais ne vous y fiez pas, Hadara se démarque habilement de son cousin.🧐

Commençons par des bases connues : à la tête d’une civilisation, nous devons la développer durant 3 ères afin qu’elle éblouisse le monde entier. 🌟

Pour ce faire, une phase de pioche simultanée (!) débute : chaque joueur pioche 2 cartes de la couleur qu’il lui fait face (un système de roue change cette couleur à chaque tour), n’en conserve qu’une et l’utilise soit pour améliorer son jeu contre de l’or, ou au contraire à gagner de l’or en la recyclant.

À savoir que toute carte défaussée peut être récupérée plus tard par n’importe quel joueur en échange d’un peu d’or.

Les cartes acquises font progresser nos pistes de la couleur correspondante, ce qui augmente le score final et nous font respectivement gagner durant la partie : de l’or, des points de victoire supplémentaires (culturellement ou militairement) et de la nourriture augmentant la limite maximum de cartes constituant notre civilisation.

Les cartes violettes quant à elles n’ont pas de piste associée, mais vont apporter des bonus durant la partie.

Les phases de pioche se succèdent jusqu’à la fin de la 3ème ère: c’est le décompte final des points de victoire.

🔸Un jeu ultra-fluide (merci la phase de pioche simultanée), où il faut équilibrer un minimum sa civilisation tout en se concentrant sur l’aspect militaire ou culturel.
🔹Un jeu assez pacifique aussi car les joueurs ne s’agressent pas militairement durant le jeu, mais peuvent piquer des cartes de la défausse afin de contrecarrer les plans adverses.

🔸Hadara est facile à prendre en main : on ne s’y perd pas, malgré les multiples paramètres de son plateau de jeu à gérer.
💙Bref, un jeu facilement sortable pour 2 à 5 joueurs âgés de 10ans et plus pour des parties de 45 à 60mn.

Hop, voici deux « courtes » présentations de jeux arrivés dernièrement.

?Roll Player, est un jeu proposant draft de dé, collection et combinaison.
Commençons par l’originalité du thème ; au lieu de créer des vitraux ou des céramiques avec nos dés, nous créons la fiche de personnage de jeu de rôle la plus optimisée.?‍♂️
Les fiches de personnage (plateaux de jeux individuels) sont modulables et sont composées d’une race, d’une classe, d’une profession et d’un alignement, garantissant une très belle rejouabilité.

Durant la partie, nous plaçons nos dés acquis durant les drafts sur les 3 emplacements de chaque caractéristiques (force, agilité, charisme, etc…) de notre personnage, en respectant au mieux les valeurs à atteindre dictées par notre classe, ainsi que la couleur des dés et leur emplacement dictés par notre profession.
Cela pour gagner des points de victoire !
À chaque dé placé, une action propre à la caractéristique est possible, offrant la possibilité de modifier/déplacer nos dés.

Nous pouvons aussi acheter sous forme de cartes des armes (gain d’or), des armures (points de victoire en les collectionnant), des traits qui ajoutent des objectifs/points et des compétences offrant de nouvelles actions.

Il faut aussi garder un œil sur l’alignement de notre personnage, qui a tendance à changer selon nos acquisitions.

La partie se termine quand un joueur a complété sa feuille de personnage, et le joueur avec le plus de points remporte la partie et le prix du Gros Bill de la soirée !

Un jeu de draft de dés très complet, au thème ultra bien exploité, à la mise en place et aux tours de jeux rapides. Il faut savamment (de)placer nos dés, tout en gênant nos adversaires en leur piquant joyeusement les dés/cartes dont ils ont tant besoin.?

 

?Passons à un jeu à l’allemande mêlant pose d’ouvriers, gestion de ressource et programmation, j’ai nommé : Barrage !
Incarnant une puissance d’une Europe dystopique, nous participons à une course à l’énergie hydraulique.
L’objectif est de créer un système barrage – conduites – centrale électrique aux emplacements propices tout en apprivoisant l’eau et on n’en laissant qu’une?à ses concurrents en aval.

Avec l’énergie produite, nous décrochons divers contrats et objectifs nous octroyant des points de victoire, vitaux cela va sans dire.
Les actions disponibles sont très diverses, il faut faire des choix dans le placement de nos 12 ouvriers : acquérir de nouvelles technologies, construire des bâtiments le long des cours d’eau, valider des contrats, remplir en eau les barrages, etc…

Mais là encore, le jeu est bien pensé, car nous ne sommes quasiment jamais bloqué, en étant par exemple 4ème joueur, pour effectuer une action ; cette action coûtera peut-être plus cher.?

Originalité de Barrage, la roue de construction : Quand on construit une structure, on place la tuile correspondante et les ressources nécessaire sur un des 6 emplacements de sa roue, puis on tourne la roue d’un cran. La tuile et les ressources dépensées ne sont donc pas perdues, mais bloquées jusqu’à ce que la roue ait fait un tour complet. Contrairement à d’autres jeux, il ne faut donc pas acquérir un max de ressource, mais bien gérer leur révolution dans la roue.


Barrage a des mécaniques élégantes et fluides. Le thème est génialement exploité, avec sa roue faisant penser à une dynamo de recyclage et l’eau s’écoulant le long du plateau.

Un jeu complet et dur à maîtriser, qui ne peut que ravir les amateurs du genre. Et puis, dans un pays de barrages, on ne peut qu’apprécier. ?

Beaucoup de jeux de société sont arrivés ces derniers jours, en voici quelques-uns sortis récemment:
Épuisé depuis bien trop longtemps, Love Letter fait son grand retour dans cette version proposant de jouer jusqu’à 6 joueurs !
Dans ce jeu de déduction, de bluff et de gestion de main au rythme endiablé, les soupirants essayeront de faire parvenir leur douce lettre à la princesse ❤️, tout en éliminant au passage leurs concurrents.☠️
Rapide à assimiler et à jouer, c’est le jeu parfait des débuts de soirée, des pauses et autres interludes ludiques.

 

Qui ne connait pas les Colons de Catane ? Mais surement peu d’entre vous connaissent la version SF : Catan, voyageurs galactiques, datant de 1999 et jamais édité en français?Et bien Kosmos vient d’éditer une toute nouvelle édition, et ce en français: refonte du matériel, nouvelle direction artistique, règles retravaillées et rejouabilité accrue.Reprenant la production de ressources et le commerce « Catanien », ce Catan futuriste, thème oblige, glisse vers le jeu de course à la technologie (et de points de victoire).En effet, vous pouvez améliorer votre flotte spatiale, afin de faciliter l’exploration et la colonisation de planètes et mieux vous défendre contre de possible pirate de l’espace !Ce Catan, voyageurs galactiques, est un jeu indépendant, qui garde les mécaniques propre à la licence, tout en nous proposant une riche aventure spatiale avec ses nouvelles règles (et ses extraterrestres ?)


.

Petit coups d’œil sur les dernières arrivées ;

-Fans de Lovecraft, ce jeu est pour vous : « Cthulhu Death May Die ».

« Ça y est, malgré tous vos efforts, les cultistes sont sur le point d’invoquer un grand Ancien. C’est la fin… et le début de la résistance !  »

Seul, ou en équipe (jusqu’à 5 joueurs), votre tâche est de déstabiliser le rituel d’invocation (ce qui affaiblira le grand Ancien), de poutrer du cultiste et de l’abomination, tout en cherchant des indices indiquant les possibles faiblesses du grand Ancien afin d’augmenter les chances de le battre lors d’un combat final dantesque.

Il y a clairement du boulot pour éviter la fin du monde !

Le jeu nous propose une très bonne rejouabilité,avec ses 8 grands Anciens, 6 scénarios et un beau choix de personnages jouables, avec chacun ses forces, ses faiblesses et sa folie, qu’il faudra apprendre à gérer au mieux.

Pour finir, une grande quantité de matos de qualité, dont 45 figurines.?

-« Crisis », un jeu de pose d’ouvriers?‍♂️, vous invite à incarner un entrepreneur lors d’une crise économique sur Axia, version futuriste de notre terre.
Durant la partie, nous tenterons évidemment de tirer profit de la crise en rachetant à bas prix diverses sociétés afin de gagner la course aux points de victoire, mais nous essayerons aussi de sauver l’économie du pays, ou tout du moins éviter qu’elle ne s’effondre, provocant la fin de partie.

Dans Crisis, on achète des entreprises, on gère notre production, on échange nos ressources, on augmente nos actifs, on chouchoute nos employés, etc… Vous l’avez compris, il y a beaucoup d’actions possible. Il faudra optimiser nos tours afin d’encaisser les événements aléatoires et de surpasser la concurrence !

Et si à la fin le pays se porte bien, tant mieux !

Un jeu à l’allemande coloré au thème parfaitement incarné, qui permet l’erreur : pas de tour perdu ici, il y a toujours un plan B ou C. La note quant à elle est un franc A.